Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ROCK IN THIONVILLE Bienvenue sur le Rockin' Blog de Rock In Thionville qui, depuis mars 2020, soutient la scène locale sur le secteur de Thionville et environs ! Ici, on monte le volume à 11 et rock'n'roll ! 🤘

🔴 NO SEASON : PAS DE SAISON POUR LES PUNKS - Rock Interview (Metz)

Rock In Thionville

ROCK INTERVIEW

 

Par Rock In Thionville – Juillet 2020

 

 

 

 

NO SEASON :

PAS DE SAISON POUR LES PUNKS (METZ)

 

 

No Season est le genre de musique qui nait dans une petite chambre d’ado, murit dans un garage, explose sur une scène et laisse son empreinte dans le cerveau.

 

Entre nostalgie Emo Punk, romantisme Shoegaze, et électricité Power-Pop, le quintet Messin s’autorise presque tout mais garde sa recette secrète pour cuisiner de véritables perles de pop énervées.

 

Après leur premier effort publié en 2014 et un petit hiatus, le groupe étrenne son nouveau line-up ainsi qu'un premier album à paraitre sur Useless Pride Records en Décembre 2019 : " Highwires " 

 

Présent à la release party de la sortie de « Highwires » au Comédie Café de Metz en Décembre dernier, notre intervieweur Valentin Stein s’est fait un plaisir de recontacter Loïc et Max afin qu’ils répondent aux questions de notre ROCK INTERVIEW. Rock In Thionville, Rock Interview, No Season, c’est ici et maintenant ! Go !

 

 

 

Rock In Thionville : Salut les gars ! Qui se cachent derrière No Season ? Et pourquoi ce nom ?

 

Loïc : Salut ! Alors No Season est un groupe d’Emo Punk originaire de Metz. Ce nom m’a toujours évoqué le fait que plus on vieillit, moins les saisons paraissent longues, ce côté nostalgique convenait bien au style.

 

 

R.I.T : D'autres expériences musicales avant de fonder ou d'intégrer le groupe ?

 

Maxime : Oh oui, plusieurs. Pipo a joué dans Sliver, Loic à DCA. Moi, j’ai monté Boars, fait un peu de chemin avec Smash Hit Combo, entre autres. Jordan était dans First Rage… Mais c’est Pascal qui nous devance de loin en termes de projets parallèles.

 

 

R.I.T : Quels sont les artistes ou albums qui vous influencent dans ce que vous jouez ?

 

Loïc : Ce serait long à détailler mais de mon côté, c’est le punk mélodique anglais type Leatherface, Buzzcocks et consorts mais aussi la vague américaine des années 90 / 2000 tapant parfois presque dans l’Emo avec des groupes comme Hot Water Music, Sunny Day Real Estate, Taking Back Sunday, Dillinger Four. Ajoutez un peu de britpop a tout ça et on n’est pas loin du compte.

 

Maxime : Pour ma part, il y a un album qui m’a rendu fou qui doit complètement transpirer dans cet EP, c’est « Sure. Fine. Whatever. » d’Hightower. Sinon, énormément de Birds In Row, de Touché Amoré et de La Dispute. Je suis le délégué Screamo de l’équipe.

 

 

 

R.I.T : Qui compose dans le groupe ? Qui écrit les textes ?

 

Maxime : Loic compose tout et a même écrit quelques textes. Moi, je suis arrivé comme une fleur, j’ai écrit le texte des derniers morceaux.

 

 

R.I.T : Vous avez sorti un EP, « Highwires », en décembre dernier. J’étais présent à la release party, belle ambiance ! Parlez-nous de cet EP !

 

Maxime : Merci beaucoup. C’était le tour de chauffe d’une petite tournée qui s’est fait reporter pour les causes qu’on connait tous, mais oui, on était très content de l’ambiance et de l’humeur de cette soirée.

 

 

 

R.I.T : Et vous avez déjà envisagé la suite ?

 

Maxime : On y réfléchit, pour l’instant, Loïc et moi travaillons sur le prochain album de Tess, donc on fait passer toute notre colère dedans et on se projettera ensuite dans des trucs plus sensibles et lumineux.

 

 

R.I.T : Comment définiriez-vous votre son ?

 

Loïc : Je dirais qu’on garde la puissance de toutes les musiques extrêmes qu’on écoute. On y ajoute le coté espace et chorus des années 80 et ça marche bien.

 

Maxime : Autant que faire ce peu on essaye de revenir aux fondamentaux, pas d’artifices, pas de scénographie, pas de mise en scène, juste un groupe qui joue fort.

 

 

R.I.T : Lequel de vos morceaux conseilleriez-vous à quelqu’un qui n’a jamais écouté No Season ?

 

Maxime : Je dirais « Lothringen Breakup song » pour le côté punk mélo.

Loïc : Et « Siamese Days » pour le côté emo au sirop.

 

 

R.I.T : Des dates et projets en perspectives ?

 

Maxime : On va reprogrammer une petite tournée avec quelques groupes allemands qu’on pas pu faire au printemps, les dates vont arriver.

 

 

R.I.T : Des groupes que vous suivez sur la scène locale ? Des coups de cœur ?

 

Loïc : Oui évidement, il y a les copains de Loth (Black Metal) ou encore Suture !

 

Maxime : Il y a mes petits potes de -ii- (Two Eyes) qui sont totalement dans le futur, sinon j’aime beaucoup Mestre, on attend impatiemment que nos routes se croisent.

 

 

R.I.T : Un mot pour les abonné.e.s de la page ?

 

Maxime : B... les racistes en brochette !

Loïc : Mettez-vous bien, c’est important de se mettre bien !!! Merci Rock in Thionville !

 

 

Merci au groupe pour son temps et ses réponses !

 

 

 

Pour en savoir +

 

 

https://noxseason.wixsite.com/kit2019

 

 

FACEBOOK :

 

https://www.facebook.com/NoSeasonofficial

 

BANDCAMP :

 

https://uselesspriderecords.bandcamp.com/album/highwires

 

SPOTIFY :

 

https://open.spotify.com/album/7L2bDaxkuMpLAqJjilnbjl

 

YOUTUBE :

 

https://www.youtube.com/channel/UCtWJ1BMvRt9ak4Fu44ytH2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires