Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ROCK IN THIONVILLE Bienvenue sur le Rockin' Blog de Rock In Thionville qui, depuis mars 2020, soutient la scène locale sur le secteur de Thionville et environs ! Ici, on monte le volume à 11 et rock'n'roll ! 🤘

🔴 OLDEN WORLD LIMIT : PAS DE LIMITE POUR LEUR "ECLIPSE" - Rock Interview (THIONVILLE)

Rock In Thionville

ROCK INTERVIEW

Par Rock In Thionville – Mars 2021

GROUPE : OLDEN WORLD LIMIT
VILLE : THIONVILLE
STYLE : METAL/NEO METAL /HIP-HOP
DEBUT D’ACTIVITE : 2011
DISCOGRAPHIE :
“OLDEN WOLRD LIMIT” (LP) – 2017
“ECLIPSE” (LP) – 2021 sur le label OMV RECORDS

 

Composé de Seban, Guillaume, Max, Nico, Estel et Val, OLDEN WORLD LIMIT revient avec "ECLIPSE", un nouvel album de folie bourré jusqu'à la gueule de Métal et de Hip-Hop.

 


OLDEN WORLD LIMIT : 
PAS DE LIMITE POUR LEUR « ECLIPSE »

 

« OLDEN WORLD LIMIT est un groupe originaire de Thionville qui a choisi la puissance conjuguée du métal et du hip-hop. De concert en concert, le groupe a acquis l’expérience nécessaire pour pouvoir prétendre aux premières parties de groupe tel que Agnostic Front, Bukowski ou encore Mass Hysteria, lors du Algrange Music Live ! Après 2 premiers titres présentés en 2014, le groupe continua d’évoluer jusqu’à la présentation d’un premier album rythmé par des lyrics rageurs sur un flow ponctué de cris délicieusement gutturaux sortie en Août 2017, aussi bien en physique qu’en streaming. »

2021, OLDEN WORLD LIMIT revient avec « ECLIPSE », un deuxième album de folies sonores à tous les étages sorti sur le label canadien OMV RECORDS. Comme on vous avait présenté le groupe lors du premier confinement, Rock In Thionville s’est fait un malin plaisir de le mettre à table afin qu’il nous avoue tout ou presque sur leur dernière galette disponible sur toutes les plateformes de streaming en attendant la version physique. Alors sans plus attendre, OLDEN WORLD LIMIT, l’itw façon Rock In Thionville, c’est ici et maintenant ! GOOOOOOOOO !

 

 

 


Rock In Thionville : Salut OWL. Comment allez-vous depuis notre prise de contact lors du premier confinement ?

Salut Thierry ! On est plutôt contents, les choses bougent enfin de notre côté, au-delà du manque de concerts, on ne chôme pas.


R.I.T : Prenons le temps de faire plus amplement connaissance ! Vous avez fait quoi avant d'intégrer OWL ? Quel est votre parcours ?

Cifa : J'ai eu un groupe rock au collège et un groupe de Néo-Métal au lycée mais je voulais faire quelque chose qui me ressemblait plus c'est là qu'on a décidé de former, avec Max, ce qui sera plus tard OLDEN WORLD LIMIT.

Nico : La musique a toujours été une grande passion, j’ai commencé par le djembé étant petit, j’ai pris des cours de basse et de batterie à l’école de musique pendant plus de 7 ans. Un jour, j’ai reçu un message de Maxx (Estel) me parlant de leur projet avec Cifa et Seban, c’est de là que la formation de base est née. On n’avait pas de nom encore, mais OWL est mon premier groupe !

Seban : OWL est mon premier et le seul groupe de musique que j'ai eu jusqu'à aujourd'hui ! Avant ça, j'ai d'abord commencé la guitare via l'école de musique sous l'impulsion de mon père – lui-même bassiste - mais j'ai vite stoppé car cela ne m'intéressait pas… Avant de reprendre la guitare quelques temps après et j'ai commencé ma formation en autodidacte.

Guillaume : J'ai commencé la musique à l'âge de 7 ans en commençant par le clavier. Je me suis ensuite intéressé à d'autres instruments. J'ai été batteur pendant plusieurs années pour le groupe de Néo-Métal belge INIMIKALL. En parallèle d'OWL je suis également chanteur du groupe RESTRICTED AREA.

Val : Je fais de la musique depuis un petit moment entre mes expériences de groupe avec différentes formations allant du métal à la funk et mes études en musicologie. Je suis actuellement guitariste dans WAZO et WATCH YOU BURN à côté de mon poste de chanteur/guitariste dans OWL

Maxx/Estel : Depuis que j'ai pris la guitare à l'âge de 12 ans, j'ai toujours fait de la musique. En passant par plusieurs formations et de styles différents, OWL reste ma plus grosse formation et la plus professionnelle.


R.I.T : Toujours le même line-up depuis 2011 ? Pas de changements ?

Le groupe a été formé par Estel à la guitare et Cifa (batterie), accompagné par Nico (basse) et Seban (guitare) que la formation compte encore aujourd’hui. Après un temps en quatuor instrumental cherchant sa voix, Estel est passé au chant. Puis Ludo et Alex se sont succedés aux synthés et samples. Guillaume a rejoint le groupe suite à un featuring au chant sur le premier album et a intégré officiellement le groupe en tant que deuxième guitariste et chanteur. Valentin est arrivé en dernier pour un replacement temporaire de Seban à la guitare puis est devenu deuxième chanteur aux côté d’Estel et échange son poste avec Guillaume sur certains morceaux. On est content d’être arrivé à une formation complète et efficace !


R.I.T : Venons-en à "Eclipse", votre deuxième album sorti le 27 janvier ! Comment fait-on pour donner vie à un album pendant cette période difficile ?
On a travaillé pendant plus de deux ans sur cet album, ce qui explique l’évolution entre les deux opus. On a donc eu tout le temps nécessaire pour se réunir sans embûches durant la phase de composition et d’écriture. C’est au moment d’enregistrer que ça s’est compliqué : on a débuté pendant le premier confinement et un peu après jusqu'au mois de juin. Il a fallu être méthodique et assidu pour avoir le meilleur résultat possible. On a donc fait la batterie chez Jordan Kiefer dans son studio et tout le reste chez Estel. Ils ont su nous encadrer et nous guider pour les prises. Ensuite Jordan a mixé et masterisé le tout. Il a été disponible et à l’écoute, tout en proposant des solutions et des compromis pour coller au mieux à nos attentes. C’était une très bonne expérience et on espère que ça se ressent lorsque vous écoutez nos morceaux


R.I.T : A l'écoute de votre dernière galette "Eclipse", on ressent une belle évolution musicale ainsi qu'une forte cohérence tout au long de l'album. Selon vous, à quoi est liée cette progression créatrice ?

D’un point de vue général, le groupe a pris en maturité, que ce soient les membres ou bien la technique et la qualité de composition et d’écriture. Et avec l’arrivée de Guillaume et Valentin, de nouvelles influences se sont rajoutées à l’éventail déjà varié que proposait la formation initiale, ce qui explique la richesse des sons et mélodies que l’on retrouve sur ce nouvel album.

 


R.I.T : Quelles sont les différences entre "OWL", le premier album éponyme, et "ECLIPSE" ? Comment décririez-vous ce nouvel opus ?

On peut parler de maturité des textes et de remise en question des instruments pour évoluer sur un album plus mûr et réfléchi. Cet album est pour nous une transition vers notre propre style que nous affirmerons ensuite. Il y avait avant tout une volonté de créer notre identité et notre patte, ce qui fait que tu reconnais un groupe dès les premières notes d’un morceau, aux sujets qui sont traités dans les textes ou encore la voix du/des chanteur...


R.I.T : Quelques mots sur l’écriture de l’album ?

Ça a été une expérience formatrice où nous apprenions tous à nous connaître musicalement dans ce nouvel effectif et où nous remettions sans cesse en question ce qui était écrit et composé pour arriver à un quelque chose qui plaisait à tous. On est très fiers du chemin parcouru et de ce qui en résulte.


R.I.T : Qu'avez-vous appris en collaborant avec Jordan Kiefer, producteur de l'album ?

Avec les confinements et la crise sanitaire en général, nous avons appris les techniques d’enregistrement nous permettant à la fois de prendre notre temps et d’économiser de longues sessions d’enregistrements dans un studio. Au-delà de ça, Jordan a été de bons conseils et à l’écoute pour nous aider à sortir le meilleur de ce que nous avions à proposer avec nos compositions !


R.I.T : Vous attachez beaucoup d'importance aux lyrics. Où puisez-vous votre inspiration en ce qui concerne l'écriture des paroles ?

Les paroles viennent essentiellement d'expériences passées, de moments de vie, de relations entre les personnes, de relations humaines. Cela vient aussi d'éléments d'actualités, de ce qui nous concerne directement et indirectement comme les conditions politiques et économiques de notre pays. Puis pas mal de références à des évènements historiques et des évènements fictifs appartenant à des histoires connues de la pop culture (bande dessinée, films séries manga... )

 


R.I.T : Comme le soulignait Flo (OMV RECORDS) lors de la Release Party du 27 janvier, le son des guitares est très organique. Comment avez-vous obtenu ce son ? Par quel matos et quelle technique ?

Dans la musique que nous jouons, il est important d’avoir un son organique et ouvert pour donner cette puissance et avoir cette richesse. Nous avons mélangé amplification et simulation : Seban a joué sur un Hugues&Kettner Tubemeister 40, Guillaume a utilisé un Helix Processor et Valentin un Kemper Profiler avec des simulations d’amplis High Gain et des cleans très ambiants. Il y a eu aussi pas mal de travail avec Jordan pour ajuster et améliorer nos sons qui étaient déjà travaillés, de façon à se démarquer et créer notre propre son.


R.I.T : OWL travaille aussi beaucoup sur les voix. Entre le chant, le rap et le scream, comment et pourquoi avez-vous développé cet éventail de possibilités vocales ?

Cette diversité vient de nos influences. Estel écoute beaucoup de rap français en plus de le pratiquer en solo et avec OWL, d’où cette prédominance sur cet album et dans notre musique en général. À côté, nous écoutons tous beaucoup de musique comprenant de la voix claire et de la voix saturée. Le tout a été de trouver le bon dosage. Si l’on compare les deux albums, nous avons maintenu le rap, développé la voix claire et temporise la voix saturée qui est surtout là pour appuyer les temps forts des morceaux.

 

 

R.I.T : En ce qui concerne OMV RECORDS, pourquoi le choix de bosser avec ce label basé au Canada ? Comment êtes-vous entrés en contact ?

La mise en relation s'est faite par le biais de Jordan Kiefer. Travaillant déjà avec Florent Curatola avec leur formation The Black Russian's, il m'a conseillé de prendre contact avec Florent pour discuter de ce que l'on pouvait améliorer en termes de communication, de visuels, de manière de présenter nos projets et surtout de nous conseiller dans nos choix artistiques. Florent a apprécié ce deuxième album et nous a accepté en tant que membre OMV records. On l'en remercie encore car ça nous aide vraiment au quotidien dans nos avancements et nos façon s de procéder.


R.I.T : Prévoyez-vous une sortie physique de l'album ?

La sortie physique est évidement prévue ! Nous sommes en pleines démarches pour les avoir avec nous dès la reprise des concerts, que vous retrouverez aux côtés du premier album et d’autres surprises à notre table de merchandising.


R.I.T : Organiserez-vous d'autres événements sur les réseaux sociaux pour promouvoir "ECLIPSE" ?

Une mini-série intitulée « This Is How We Do » est en cours de diffusion, où l’on vous présente sous forme de playthrough nos morceaux favoris et leurs riffs ! Cela permet de voir comment nous interprétons nos nouvelles compositions en attendant de pouvoir les apprécier sur scène !


R.I.T : Que représente l'artwork de votre album et quel en est le sens ?

L’album s’appelle « Eclipse » : pour nous ça permettait de marquer la différence sur ce qu’on avait fait lors du premier album. Ce qui a donné l’univers visuel de l’artwork. Pour le personnage, c’est une sorcière faisant référence au 3ème morceau de l’album qui s’appelle « Salem ».
Olden World Limit signifie en français « Limite de l’Ancien Monde ». Si on prend les initiales ça donne « OWL », ce qui signifie l’animal de la chouette en anglais. Le concept de base c’est le nom du groupe et la référence du hibou étant déjà utilisée sur le premier, on voulait un visuel plus impactant et digne de ce deuxième album.
La sorcière permettait d’unifier le tout, apportant également d’autres thèmes à exploiter et à développer par la suite. C’est la mascotte du groupe, elle va revenir dans d’autres illustrations, d’autres contextes.

 


R.I.T : Un mot pour conclure ?

Merci à Thierry et à toute l’équipe de Rock In Thionville pour cette nouvelle interview et le suivi que vous proposez des artistes de la région, un beau geste qui aide à surmonter cette dure période sans concerts et qui permet de découvrir et de donner la parole à des groupes émergents !

 

 

Merci à OWL pour avoir pris le temps de répondre à notre itw !
 

👉 SUIVEZ ET ECOUTEZ OWL SUR


✅ FACEBOOK : 

https://m.facebook.com/OWLimit/?locale2=fr_FR


✅ INSTAGRAM : 

https://www.instagram.com/oldenworldlimit/


✅ TWITTER : 

https://mobile.twitter.com/oldenworldlimit?lang=fr


✅ SPOTIFY : 

https://open.spotify.com/artist/3v64kyuxpPlgtEDDAZ5du7


✅ YOUTUBE : 

https://www.youtube.com/channel/UCMT8CT4aO05LHuEiKRla5Yg

 

OMV RECORDS :

👇

https://m.facebook.com/OMVRecords/

👇

https://instagram.com/omv.records?igshid=1ibfhsz30agns

👇

https://mobile.twitter.com/omv_records

👇

https://open.spotify.com/playlist/6rR6KMGAKmFHIqThFO2ReE?nd=1


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires